“Si elle n’est pas propre on lui met des couches!”

Depuis quelques mois nous laissons un paquet de couches culottes à la crèche pour ma cadette qui doit entrer en petite section en septembre.
J’ai pris le temps à plusieurs reprises d’expliquer qu’il faut lui proposer d’aller aux toilettes car elle ne pense pas y aller d’elle même.
Elle vient toujours me dire :
— Maman j’ai fait caca dans ma couche  mais ne pense pas souvent à faire son caca dans son pot! .
— Mais chérie, tu dois faire caca dans ton pot d’accord?
 — Oui maman ” . Énorme sourire et fantastiques battements de cils
si elle n'est pas propre on lui met des couches.  propre, couche , crèche, maternelle
 Mais rien n’y fait.

Comme au début on ne lui proposait  pas d’y aller, il y a eu des accidents à la crèche. Depuis quelque temps donc, j’ai remarqué qu’elle porte des couches classiques le soir lorsque je la récupère. J’a racheté un autre paquet pensant qu’il ne restait plus de couches culottes . Mais , on continue de lui mettre des couches de bébé comme elle le dit. Ce matin, j’ai demandé à la personne qui a fait l’accueil pourquoi est ce qu’on n’enfile pas les couches culottes à ma fille. Elle me répond qu’il ne doit plus en rester. Je lui explique que c’est impossible puisqu’il y a de cela quelques jours seulement , j’ai fourni un autre paquet.
Ce midi , j’ai rappelé et youpii on a retrouvé le paquet de couches culottes,  ce soir on trinque! Mais la gentille personne que j’ai eu au téléphone m’a expliquée que comme il y a eu des accidents on lui met des couches.
—Comment voulez-vous qu’elle soit propre dans ce cas?
— Mais me répond-t-elle, elle ne demande jamais à y aller ( un autre agent m’a dit il y a quelques jours , qu’elle commençait à y aller d’elle même). Je lui rétorque qu’il faut le lui proposer.
—Mais madame , poursuit-elle , si on ne lui apprend pas à la maison, ça ne sert à rien…
—Pardon????Vous pensez qu’on ne lui apprend pas à devenir propre à la maison?
—Par exemple, il y a une dame qui n’apprend pas la propreté à sa fille à la maison et qui nous demande de le faire à la crèche…
—Je vous parle de ma fille là.
—Oui mais on est en collectivité….”
Sentant mon agacement, elle a changé de ton…
J’avoue ne pas comprendre cette logique. Ce vendredi , j’en parle à la directrice vu qu’on a un entretien en vue de l’inscription du petit dernier.
Facebook Comments
Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments