Une nuit bouleversante et torride

Chapitre 2: Une nuit bouleversante et torride!

Juliette débarrassait la table lorsque son téléphone sonna. Elle était loin d’imaginer la nuit qui l’attendait.

-Allô, dit Juliette  répondant  sans prendre la peine de voir qui l’appelait.

-coucou Juju , ça va ?

Elle connaissait bien cette voix, elle la connaissait depuis tellement d’années qu’elle pourrait la reconnaître parmi un millier. Mais ce soir l’intonation était différente, on aurait dit la voix de la trahison. Pendant une seconde, elle eut envie de la traiter de tous les noms d’oiseaux mais elle se ravisa.

-Comment vas-tu ma belle et ta journée ?

Juliette se surprit une fois de plus, elle ne pensait pas pouvoir jouer ce rôle, ce personnage de femme cocue digne, elle devrait être en train de pleurer, crier, hurler mais au lieu de cela, elle jouait à un jeu, elle endossait  le rôle d’une femme forte. Elle avait l’impression qu’une autre habitait en elle : une femme dure, une femme capable de tout et cela la fit frissonner. C’est fou ce que la souffrance et la haine peuvent engendrer comme force.

-Bien la routine quoi !

-Tu as une vie routinière toi ? Que diraient   les gens de la mienne ? lança Juliette non sans une certaine ironie.

-Non mais rien d’intéressant en ce moment, répondit Isabelle. Je voulais juste te prévenir que je serai absente pendant quelques jours. Je compte rendre visite à une amie qui a eu un accident….

Tiens-donc se dit Juliette, une amie victime d’un accident ce  sera bientôt ton cas vermine…. Elle part en voyage avec mon époux et a le culot de m’appeler pour  s’excuser de son absence.

Juliette sentit grandir en elle, une colère extrême et cherchait une raison valable de  couper court à la conversation lorsque David l’étreignît. Elle sursauta mais ne le repoussa pas. Il ne fallait absolument pas qu’il sache qu’elle avait découvert sa trahison. Il serait capable de tourner la situation à son avantage et de lui faire croire que la conversation qu’elle avait entendue, était le fruit de son imagination. David était très fort lorsqu’il s’agissait de manipuler les gens. Dans le cadre de son travail, un de ces talents apprécié de tous était cette faculté qu’il avait à faire croire ce qu’il voulait à ses patients. Il lui arrivait souvent de raconter certaines anecdotes à sa femme et celle-ci était si fière de son époux. David exerçait sur les gens une sorte d’hypnose. Non seulement il était très beau mais en plus il avait beaucoup de charisme. Pour couronner le tout, c’était un leader comme il n’en existe pas deux. En somme, il était ‘homme  dont toutes les femmes rêvaient  d’épouser ….

David se mit à lui mordiller l’oreille et à embrasser goulûment son coup.

-J’ai mis  les enfants au lit et ils dorment à points fermés. Cette nuit nous appartient chérie…Maintenant  j’ai une folle envie de te faire l’amour ici,  dans la cuisine,  tout de suite, chuchota-t-il.

Surprise Juliette retira le téléphone de ses oreilles et murmura

-Je suis au téléphone

Mais David la serra plus fort. Il n’était pas le genre d’homme à qui on pouvait refuser quoi que ce  soit …surtout pas ça.  Il avait une façon si particulière de lui faire l’amour, un mélange de force, d’énergie et de douceur que même lorsqu’elle était très fatiguée, Juliette avait eu toujours du mal à repousser les sollicitations de son mari.   Et aujourd’hui encore, alors qu’elle le détestait, elle sentit qu’elle ne pourrait pas se dérober. Elle tenta tout de même de se soustraire à son étreinte lorsque soudain, une idée brillante lui vint à l’esprit.

Elle posa le téléphone et s’offrit entièrement à son mari en prenant soin de ne pas raccrocher et de ranger   son iPhone de façon  à ce que sa rivale ne puisse rien rater de leurs ébats. Ce soir-là, David se montra particulièrement performant et Juliette si expressive ! Elle se surprit à crier et à hurler de plaisir comme jamais auparavant.

-Waww , tu as été géniale ma chérie ! D’habitude tu es excellente  mais là tu as été extraordinaire lui souffla-t-il dans l’oreille. Quelle nuit sensationnelle chérie! Tu m’as fait vibrer, je me sens revivre!

– Tu n’as pas été trop mal non plus toi chuchota-t-elle.

Encouragée, par ces mots, elle chevaucha son mari une fois de plus.

Épuisés, les deux décidèrent de monter se coucher. Cette nuit-là Juliette dormit comme un bébé.

A son réveil, elle  ne trouva pas David qui  comme à son habitude  était parti   au bureau de bon matin. Mais cette fois-ci, il lui laissa  un mot d’amour :

-A ma tigresse que j’aime tant et qui a rendu cette nuit si fantastique !

C’est vrai que hier soir, je me suis surpassé songea-t-elle.

Juliette se posait beaucoup de question et sentit que sa journée sera difficile mentalement. Elle ne comprenait pas tous ces sentiments qui l’habitaient. Elle avait toujours pensé que quand on détestait une personne, on ne pouvait pas s’offrir à elle or hier soir elle en a redemandé. Elle se sentait minable, stupide. Elle ressentait un mélange de colère, de satisfaction et de honte. Mais en même temps, lorsqu’elle repensait à ces moments, elle frémissait de plaisir. Elle ne comprenait pas pourquoi alors qu’elle venait d’apprendre l’infidélité de son mari, elle a pris autant de plaisir. En réalité, elle n’avait jamais autant pris son pied   or David est un homme qui s’y connait dans ce domaine. . Etait-ce parce qu’elle nourrissait  à son encontre un sentiment de haine mélangé à de l’amour  ou est-ce par vengeance car elle savait pertinemment qu’Isabelle Mandrin avait entendu une bonne partie de leurs ébats ? Connaissant le caractère curieux de son amie, elle était persuadée que celle-ci n’avait pas raccroché.

Elle avait sans doute voulu  montrer à Isabelle que David l’aimait encore et qu’elle avait une vie intime bien remplie avec son mari et que sa femme légitime c’est bien elle. Elle se hâta de préparer le petit déjeuner des enfants avant de les accompagner à l’école. Elle appela Madame Martin , la vieille dame qui lui garde son fils occasionnellement afin de savoir si elle pouvait le lui laisser pour la journée. Elle déposa les enfants  et se dépêcha de rentrer car elle devait agir et très vite. Son air fatigué par cette longue nuit fit plaisanter  une de ses amies croisé devant le collège d’Alice.

-On dirait que David a frappé fort cette nuit, plaisanta-t-elle.

-Tu ne crois pas si bien dire répondit Juliette feignant de nager dans le bonheur.

Elle se dit qu’elle devait avoir l’air le plus naturel possible afin qu’elle soit écartée de tout soupçon. Elle devait montrer le visage d’une femme totalement épanouie et amoureuse.

-Que fais-tu le week-end du 20 ? David et moi on prévoit d’inviter des amis à dîner avant son départ pour un  voyage d’affaire. J’espère que ton mari et toi pourrez-vous joindre à nous .

-Sans aucun doute Juliette, j’en parle à mon mari et je t’appelle  ce soir  pour confirmer. Bonne journée

-Bonne journée Marcy répondit Juliette le sourire aux lèvres.

Avoir des témoins qui peuvent témoigner que quelques jours avant sa disparition nous étions parfaitement heureux est un point essentiel se dit Juliette en elle-même. Elle prévoyait même d’inviter une des enseignantes  de sa fille ainée avec laquelle le couple a sympathisé.

Juliette et David avaient déjà  invité du monde à dîner dans leur luxueuse demeure depuis qu’ils étaient arrivés dans cette nouvelle ville, de ce fait cette invitation n’avait  rien d’anormale.

Après la nuit d'amour passé avec son mari , Isabelle est dans tout ses états . Elle pleure car elle est en colère et a aussi honte de cette nuit!

Aussitôt rentrée à la maison, Juliette  se prépara un café et s’assit confortablement dans son joli salon en cuir tout neuf. Elle repensa à la nuit qu’elle vient de passer avec son époux.  Elle regarda autour d’elle, examina la vie florissante qu’elle menait, se souvient de tout ce qui venait de lui arriver  et fut saisit d’une folle envie de pleurer, de brailler.

Après tous les sacrifices que j’ai consentis pour bâtir cette vie, voilà que tout est détruit pensa-t-elle. Juliette pleura de toute son âme. Elle cracha toute sa souffrance. Elle ne pouvait pas supporter cet affront il fallait qu’ils paient !

Elle se leva d’un bond, alla se  rafraîchir le visage avec de l’eau bien fraîche. Consciente qu’elle ne pourra pas agir seule, elle  saisit son sac et sortit.

-Allo Jessica, c’est Juliette. J’ai besoin de toi en urgence.

– Pourquoi m’appelles-tu en numéro caché ? Qu’est-ce que tu as, ta voix est étrange ? Sa sœur jumelle est la seule personne au monde qui pouvait l’aider dans ces circonstances. Elle était non seulement la personne douée pour ce genre de mission mais aussi celle qui lui devait sa liberté et de ce fait, elle ne pouvait rien lui refuser.

-Je suis dans un cyber café.  Il faut qu’on se voie rapidement.  Jessica était une fille très intelligente mais qui avait très  mal tourné… Elle savait déjà sans que sa sœur ne lui dise quoi que ce soit que quelque chose de grave se tramait. Alors sans plus attendre elle déclara :

-Je vais essayer de prendre l’avion ce soir. Je me trouverai une chambre d’hôtel dans Paris. Je te ferai signe une fois arrivée.

-Ok

Juliette se sentit soulagée d’un poids. Il fallait à présent agir rapidement car son amie et son mari devaient partir  d’ici quelques jours. Il fallait passer à l’action  lors de ce voyage.

Elle se rappela un détail et non des moindres, il fallait qu’elle se fasse faire de fausses pièces d’identité en urgence.

-Tu as encore le numéro de M. ? J’ai besoin d’un passeport.

-Hummm je l’appelle et lui dit que tu passeras le voir. Ramène du liquide avec toi, 10 000 tu peux avoir cette somme ?

-Oui mais il faudra que je fasse un retrait à la banque.

-Non surtout pas,  dis Jessica. Il ne faut pas laisser de trace. Si tu en retires autant, il faudra pouvoir justifier un tel retrait plus tard si jamais il y a un problème.  Vas-y tout de suite. Note l’adresse. Je m’arrangerai pour l’argent. Ramène-lui tout ce que tu as en liquide.

– D’accord merci ,dit Juliette

Juliette griffonna une adresse, paya son appel, repassa chez elle récupérer tout l’argent  qu’elle avait et prit la direction de la gare.

Facebook Comments
Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments